Le Grand plongeon

Hachette, collection Vertige Policier, 1998
Ce qu’on en a dit :

« Retomberais-je en enfance? J’ai lu ce roman pour adolescents d’une seule traite et avec beaucoup de plaisir. » (La Tête en Noir)

« Quand il n’écrit pas pour les grands, Michel Leydier écrit des romans policiers bigrement bien ficelés pour les plus jeunes (…) Un excellent petit polar, à partir de onze ans. » (Mix)

« Un plongeon dans la jeunesse. C’est en animant des ateliers d’écriture dans les écoles que Michel Leydier décide de s’adresser au jeune public. Voilà comment est né Le Grand plongeon, roman policier dont le héros, Olivier, collégien, se trouve pris en étau entre la police et les voyous. » (VSD)

« Le Grand Plongeon a des atouts pour séduire des adolescents… Le lecteur va de rebondissement en rebondissement. Le point de départ ? Deux copains trouvent dans une poubelle un sac rempli de billets. Cela pourrait être la belle vie ! C’est au contraire le début de leurs ennuis… À la fin de chaque chapitre, l’action est toujours relancée… À conseiller aux jeunes qui préfèrent l’action à la lecture. » (L’École Émancipée)

« Sur cette base presque fantaisiste, Michel Leydier a construit une solide intrigue avec des personnages attachants. L’environnement des banlieues et des cités HLM est utilisé sans aucune démagogie… La solitude, l’amitié, la peur du premier amour qui sont des thèmes abondamment traités dans les romans d’adolescents, sont abordés ici avec une grande pudeur qui n’exclut pas une certaine légèreté. Une histoire parfaitement accessible à partir de 10-11 ans. » (Les Crimes de l’Année)

« Un portrait plein de justesse des ados d’aujourd’hui. Le Grand plongeon est écrit dans un style vif, actuel, plein d’humour, bref c’est un livre dans lequel il faut vite se plonger. » (Encres Vagabondes)

Parution suivante