Zohra l’insoumise

Flammarion Jeunesse, 2011
(Castor, Flammarion, collection « La vie en vrai », 2004, pour la première édition)
Prix du Livre d’Or des Jeunes Lecteurs 2006
Prix des Collèges du Territoire de Belfort 2005
Ce qu’on en a dit :

« Avec Zohra l’insoumise, Michel Leydier a réussi le difficile pari d’écrire une fiction à valeur de témoignage (…) Un livre citoyennement responsable pour les jeunes à partir de 11 ans. » (Esclaves Encore)

« Un roman passionnant… À mettre entre toutes les mains à partir de 12/13 ans. » (InterCDI)

« Zohra l’insoumise est un livre qui montre que la maltraitance des filles n’est pas toujours au bout du monde mais parfois seulement au coin de la rue. » (Pif-Gadget)

« Ce livre dénonce l’esclavage moderne, ce fléau grandissant dont on parle peu dans nos sociétés occidentales « civilisées »… Il est également un message d’espoir car il montre que la rébellion peut être salvatrice, et, tant que l’on se bat, rien n’est jamais perdu. » (Nous Voulons Lire)

« Zohra, 14 ans, aînée de cinq enfants, quitte le Maroc pour la France en compagnie de Tante Rachida. Pas de chambre, ni d’école mais le travail du matin au soir et un matelas dans le garage. Roman sur l’esclavage moderne qui se lit d’une traite. » (Livres Jeunes Aujourd’hui)

« Une esclave moderne déguisée en jeune fille au pair… Le roman finira par une vraie révolte. » (Le Monde de l’Education)

« Avec ce récit dur, sensible et bien ancré dans la réalité du monde contemporain, Michel Leydier dénonce à la fois l’esclavage des enfants, le racisme, la condition de la femme et l’intégrisme. Sans manichéisme, il conduit Zohra face à son triste destin, nous rappelant que d’une part et d’autre de la Méditerranée, l’injustice est partout et partout elle mérite d’être dénoncée. Mission accomplie. » (Ouest-France)

« Une fiction qui a aussi valeur de témoignage sur l’esclavage moderne. » (Le Dauphiné Libéré)

« Un dossier sur l’esclavage moderne termine ce livre. Il permettra à ceux qui ne connaissent pas le problème de s’informer, et aussi de se montrer plus vigilants afin de dénoncer des cas qu’ils pourraient découvrir. » (Griffon)

« À lire absolument pour découvrir une face peu reluisante de la société. » (La Revue des Bibliothèques)

« Un beau portrait et une histoire exemplaire qui, sans aller trop loin dans le sordide, racontent la réalité terrible de jeunes soumis à cette forme sournoise, mais bien contemporaine, d’esclavage. » (Développement Magazine)

« Un roman captivant qui ne manque pas de faire réfléchir. » (Vues d’Enfance)

« Un récit sans concession sur les dures réalités de l’esclavage moderne, mais positif dans son dénouement ainsi que dans le portrait d’une jeune fille déterminée qui refuse de se soumettre à son destin. » (Enfants de Partout)

« Un livre sur l’esclavage moderne qui démontre bien le mécanisme infernal d’une situation terrible dans laquelle se trouvent coincées les jeunes filles totalement dépendantes de leurs bourreaux. » (Takam Tikou)

(voir la première édition, Castor Flammarion, 2004)

Parution précédente <> Parution suivante