La Sposata

Baleine, collection Tourisme et polar, 1998
Ce qu’on en a dit :

« La Sposata est une statue de pierre qui domine le village corse de Solzano, elle représente une mariée sur son cheval. Dans le maquis voisin, un homme et une femme fuient parmi les châtaigniers sous le soleil brûlant. Leur course est un peu un voyage de noces qui prend des allures de cavale de malfaiteur. L’homme, Gian Pierto, vient en effet de laisser pour mort le père de Maria qui s’opposait à leur union. Les deux fugitifs se réfugient chez un cousin d’un village voisin qui se révèle être un maquereau rompu à la pratique de la vendetta. Traqué par les gendarmes, Gian Pietro est poussé au meurtre, tandis que sa compagne doit se prostituer. Un polar corse qui sent le souffre, la châtaigne et la coppa. L’écriture de Michel Leydier est séduisante et s’apprécie comme un jambon cru et un fromage de chèvre roulé dans un lit d’herbes du maquis. » (Les Crimes de l’Année)

« Touche à tout, Michel Leydier a contribué à cette collection atypique des éditions Baleine. Il nous conte une histoire corse sur fond de (superbes, évidemment) paysages. 14,25 Frs, à quoi bon hésiter ? » (manosolo.net)

« La Sposata, c’est la Mariée de Vico, un pic dans les monts corses. Gian Pietro s’est enfui de son visage avec sa promise, Maris, après avoir tué son beau-père qui le refusait… Ils se réfugient chez le cousin Antoine, patron de U Taravu, un bistrot plutôt mal famé et si Gian croyait en la famille, Antoine, lui, ne pensait qu’aux affaires et la belle Maria en était une ! Dans ce court récit, il y a un climat que Michel Leydier nous rend bien… » (La Revue Indépendante)

 

Parution précédente <> Parution suivante