Le Dernier car

Les Belles Lettres, collection le Cabinet noir, 2000
Ce qu’on en a dit :

« En quelques années, Michel Leydier a réussi à s’imposer comme l’un des maîtres francophones de la nouvelle noire policière. » (Le Coin du Polar)

« Quand les dés ne sont pas déjà jetés, Michel Leydier s’amuse avec le lecteur, lui ménageant parfois de jolies surprises. Au milieu de la violence et de la misère s’échappent parfois des étincelles de chaleur humaine et de gaieté. » (Ouest-France)

« Ces nouvelles sont construites au cordeau. La cruauté demande beaucoup de rigueur. Et pourtant dans ces nouvelles, il y a de l’espoir aussi, un petit peu de tendresse dans ce monde de brutes. Un peu de chocolat, un goût de sucré dans l’amertume. » (Jean Beguin – RFM)

« Michel Leydier rend hommage à sa terre natale au travers de ces 16 nouvelles sous-titrées Destins Maghrébins… Ajoutons à cela la justesse de ton de l’auteur, son art d’établir un décor familier en quelques lignes et d’aboutir ses histoires à un dénouement sans concession, et on obtient Le Dernier car, un de ces actes de vérité, témoignages de tragédies quotidiennes, qui sont rarement aussi bien contées que par ce grand nouvelliste. » (La Page Noire)

« Les textes de cet excellent nouvelliste sont particulièrement noirs et cruels. C’est une promenade au Maroc, avec les souks, les épices, les senteurs, mais surtout l’envers du décor, beaucoup moins touristique et attractif… » (L’Ours Polar)

« Seize nouvelles noires, cruelles, d’une construction précise et redoutable, au style limpide, concis, efficace. Le point fort de Leydier ? Savoir créer en quelques phrases un décor, une ambiance, un destin. » (Nouvelle Donne)

« Un formidable recueil de nouvelles nous est ici livré. Grâce à lui nous plongeons brutalement dans l’univers chaotique et cruel de ces déracinés maghrébins que notre mépris pousse parfois à l’irréparable. Un recueil noir très fort et tout en finesse. » (Harfang magazine)

« De l’émotion au cynisme, en passant par la cruauté, l’auteur joue avec talent sur tous les registres. » (InterCDI)

« Les nouvelles de Michel Leydier sont directes, efficaces, précises, âpres, cruelles. » (Brèves)

« Honnêtement, il est assez rare d’être scotché par toutes les nouvelles d’un recueil. Celui-ci est l’exception qui  confirme la règle. Les textes de Leydier sont tous aussi intenses et captivants. L’aspect dramatique des histoires qu’il nous conte n’y est sans doute pas étranger. » (manosolo.net)

« Empreints d’une charge émotionnelle ou révoltants, tous ces textes sont très bien écrits. Une grande lucidité renforce le propos de Michel Leydier qui ne peut laisser le lecteur indifférent. » (Les Crimes de l’Année)

Parution précédente <> Parution suivante